Découvrez Alain Ducasse l'homme

Alain Ducasse l'entreprise

Alain Ducasse en quelques dates…

precedent

2013
Alain Ducasse s'installe à l'hôtel
le Meurice et renouvelle le regard posé sur la haute cuisine.
 

2012

Alain Ducasse a célébré
25 ans de création culinaire au restaurant Le Louis XV entouré de 240 chefs de 25 pays.
Trois jours exceptionnels de partage des savoirs, de découvertes et d’évènements originaux, avec en clôture un dîner de gala.

2011
Alain Ducasse réalise le dîner servi lors du mariage du Prince Albert II et de Charlène Wittstock.

Lancement du Collège Culinaire de France, association destinée à promouvoir et transmettre les valeurs de la gastronomie française.




2010

Consacré à nouveau chef triplement trois-étoilés au guide Michelin pour ses restaurants de Paris, Monaco et Londres.

2007

Ouverture du restaurant Le Jules Verne par Alain Ducasse sur la Tour Eiffel.

2005

Consacré premier chef triplement trois-étoilés au guide Michelin pour ses restaurants de Paris, Monaco et New-York.

2003

Alain Ducasse initie l’opération Food France pour faire découvrir les jeunes talents de la cuisine française.

2000

Alain Ducasse s’installe au Plaza Athénée.

1999

Sortie du premier « Grand Livre de Cuisine » permettant de transmettre son savoir au grand public.

1998

Ouverture du premier concept de restaurant créé par Alain Ducasse : "Spoon, Food & Wine" à Paris. Le Spoon se décline ensuite à l’Ile Maurice-Spoon, Saint Tropez et Hong Kong.

1995

Ouverture de « La Bastide de Moustiers », une auberge en Provence où Alain Ducasse aime se ressourcer.

1990

« Le Louis XV » à Monaco, est le premier restaurant d’hôtel à être récompensé des 3 étoiles du guide rouge. Alain Ducasse, chef des cuisines, a 33 ans et « Le Louis XV » est ouvert depuis 33 mois.

1972

Début de l’apprentissage et d’une série de rencontres fondamentales avec des sommités de la cuisine française : Michel Guérard, Roger Vergé et Alain Chapel.

1956

Naissance à Castel Sarrazin dans une ferme landaise.

suivant
Cappon Magro
Le Cappon Magro, un plat emblématique d’Alain Ducasse
Chef de cuisine, chef d’entreprise…
Comment vous définir ?

Mon centre de gravité, c’est la cuisine. Je suis donc un cuisinier heureux ! Mon terroir mental est la réunion du Sud-Ouest d’où je viens et de la Méditerranée qui m’a séduit très tôt. Mais je suis aussi un cuisinier curieux et émancipé : mes racines me portent mais ne doivent en aucun cas m’attacher. Je voyage donc beaucoup, toujours à l’affût de nouvelles découvertes.

Quel est le point commun entre toutes vos cuisines à travers le monde ?

A mes yeux, le produit est la seule vérité. Un turbot sans génie est préférable au génie sans turbot ! Chaque bon produit, qui a grandi avec amour et respect, sur son terroir, a un goût inégalable. Sans cela, le cuisinier n’est rien.

« Je donne
à chaque
restaurant sa
“ligne éditoriale”
propre.»
Le produit sera la base de la cuisine de demain ?

Je pense que l’exigence de qualité va devenir de plus en plus grande. Le bio et l’éthique gagnent chaque jour du terrain. Nos comportements alimentaires ne cessent d’évoluer et nous mangerons différemment dans vingt ans… Comme nous mangeons déjà différemment de nos grands-parents. Pour nourrir ses contemporains, le cuisinier doit donc être à l’écoute du monde qui l’entoure !

C’est votre secret pour créer toujours de nouveaux lieux de restauration?

Il faut en effet sentir les pulsations et les goûts alentours, c’est fondamental. De la cuisine à l’atmosphère en passant par le style, un restaurant doit être en osmose avec l’endroit où il se trouve. Chaque restaurant est donc différent, à chacun je donne sa « ligne éditoriale » propre

Et pour faire vivre ces lieux, comment faîtes-vous ?

Je délègue et je fais confiance… Tout en contrôlant, bien entendu ! Pour moi, la transmission est une valeur fondamentale. J’ai le devoir de partager mon savoir avec les générations futures de chefs. Je dois transmettre les goûts, les techniques, motiver.

Quelle philosophie explique votre réussite ?

Toujours dépasser les obstacles extérieurs ainsi que mes propres limites pour avancer. Ne jamais cesser de travailler plus, plus vite et mieux, c’est ma règle… Et je l’applique d’abord à moi-même !

« Ma philosophie :
dépasser les
obstacles
extérieurs ainsi
que mes propres
limites pour
avancer. »

Le petit questionnaire de Proust

Le principal trait de mon caractère.

L'impatience.

La qualité que je préfère chez autrui.

La loyauté.

Mon principal défaut.

La gourmandise et la curiosité - et je tiens à les conserver !

Mon occupation préférée.

La découverte des terroirs aux quatre coins du monde.

Mon rêve de bonheur.

Des nouvelles rencontres, chaque jour.

Ce QUE je déteste par dessus tout.

Que l'on fasse mal quelque chose que l'on aurait pu faire bien aussi vite et sans beaucoup plus d'effort.

Ma devise.

Savoir-faire, faire-faire et faire-savoir.

Ils ont dit…

Franck CERUTTI, Chef de cuisine au Louis XV

"Monsieur Ducasse est un homme brillant et courageux. Sa volonté n'a aucune limite. Il a le don de se mettre en harmonie avec ce qui l'entoure et d'ajuster son discours selon les gens qu'il a en face de lui. C'est pour ça que son art peut se métamorphoser et se mettre au service de différents styles de cuisine."

Christophe saintage, Chef de cuisine au alain ducasse au plaza athénée

"Monsieur Ducasse arrive, goûte et ensuite nous discutons. Ses arguments sont toujours d'une grande précision. Il écoute toujours puis approuve ou désapprouve mais systématiquement en donnant de très bons conseils, de qualité."

 

Christian JULLIARD, Chef exécutif

"Je travaille avec Alain Ducasse depuis dix-neuf ans. Je me souviens du Louis XV, il était très exigeant, il avait tout à prouver et pourtant, il était déjà un mythe. Puis j'ai connu "le" Alain Ducasse qui "explosait" et qui pour poursuivre son ascension commença à déléguer afin de prendre du recul. Aujourd'hui, je côtoie l'homme autrement et c'est toujours lui qui me fait avancer."

Cookpot - Des légumes, du goût, une forme.

La cookpot

Le plat signature

Simplement gourmande, la cookpot signe l’aboutissement d’une quête pour Alain Ducasse : l’harmonie entre la forme et le goût. Nouvel outil de cuisson aux formes généreuses, elle confit les légumes avec harmonie et sensibilité.

La cookpot est un véritable trait d’union entre les restaurants d’Alain Ducasse à travers le monde. De Paris à Tokyo, de New-York à Monaco, elle accueille les légumes du terroir local et de saison pour une cuisine équilibrée et respectueuse de l’environnement.

« On est plus
dans la vérité
que dans l’effet »
Alain Ducasse